Friday, 25 March 2016

RÉCIT TRAGIQUE DES 4 BÉBÉS TUES A L’HÔPITAL CENTRAL DE YAOUNDÉ CE VENDREDI SAINT

LE RECIT TRAGIQUE DES 4 BEBES TUES A L’HOPITAL CENTRAL CE MATIN;

“Il n’était pas encore temps pour ma femme pour donner naissance à nos quatre bébés, elle était encore à 6 mois quand ma femme pour suivre ses consultations habituelles. Les docteurs lui demandent de venir à la salle de travail. Ma femme leur répond qu’elle n’est pas là pour accoucher mais si vous insistez mon problème n’est pas encore de chercher des incubateurs pour mes bébés parce que ce n’est pas le moment d’accoucher. 



Les médecins ont insisté en lui disant qu’il n’y a aucun problème qu’il lui fallait seulement faire un peu d’effort. Miraculeusement, les 4 enfants sont nés. Mais au lieu de prendre soin d’eux, ils ont été placés dans une salle sans éprouvettes alors que les enfants étaient fragiles. Ils vont contacter la Fondation Chantal Biya qui refuse de leur donner des éprouvettes en leur disant qu’on ne leur apprend pas leur travail. Les enfants seront mis dans un plastic et vont mourir quelques minutes plus tard”.


Recit du père de famille Nkimi Albert.


Source: Camersenat.info

3 comments:

  1. Oh my gosh so sad. Not different from the Monique stuff. I wonder where our country is heading to.

    ReplyDelete
  2. Cameroon so there were no incubators and they insisted she puts to birth knowing the babies were just 6months and can't survive without incubators and putting them in a plastic. God help Cameroon.

    ReplyDelete
  3. but the husband couldnt tell dat story given he wasnt even dere..... from the doctors report dis woman was diagnosed of late abortion given she was less than 24 weeks gestation, and in our context the resultx fetus cannot be compatible wt life

    ReplyDelete